Comment booster notre énergie en automne et en hiver ?

Voici quelques trucs et astuces pour garder cette précieuse énergie en automne et à l'entrée de l'hiver car nous devons :

-       Résister aux refroidissements (pour garder une chaleur corporelle et une forme musculaire intacte)

-       Lutter contre les virus très nombreux en hiver

-       Eviter la tristesse de la grisaille ambiante

Une alimentation saine

Inutile de manger plus en hiver ! L’hiver, comme les autres saisons, demande une alimentation équilibrée et surtout de saison (nous apprécierons mieux les tomates quand elles sont gorgées de soleil plutôt que lorsqu’elles ont poussé sous des serres chauffées, la planète nous en remerciera aussi). Laissons la place aux courges par exemple (butternut, potiron, potimarron, pâtisson, courge spaghetti etc.) qui sont utilisables dans de multiples recettes (soupes, tartes, galettes, farcies etc.) pour le régal de nos papilles.

Pour résister au froid, l’idéal est de :

-       manger chaud, l’hiver est la saison des plats mijotés, soupes, tisanes, épices réchauffantes (clou de girofle, cannelle, cumin, gingembre, poivre, thym, romarin ou encore laurier). Selon l’Ayurveda, ces épices et herbes allument notre feu intérieur.

-       Consommer des glucides, sucres lents. Leur lente assimilation et donc leur grande disponibilité saura aider au réchauffement lorsque la température baisse.

Notre alimentation soutient notre organisme lorsque nous consommons des fruits & légumes riches en vitamine C (choux, brocoli, orange, kiwi etc.), de l’acérola (petite cerise riche en vitamine C (vendue en magasin bio sous forme de complément alimentaire).

Si nécessaire, nous pouvons aussi donner un petit coup de pouce à notre organisme avec les huiles essentielles et les bourgeons de plantes qui font des merveilles.

Les huiles essentielles 

L’huile essentielle majeure est l’huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora) pour augmenter nos défenses naturelles. Facile d’utilisation et d’une odeur agréable, cette huile essentielle est bien acceptée par la peau en friction sur la plante des pieds, l’intérieur des poignets ou sur le thorax).

Diluez 2 gouttes dans 1 c. à café d’huile végétale et frictionnez tous les matins votre plante des pieds (faire 3 semaines puis arrêter 1 semaine et reprendre le cycle pendant la saison hivernale (sauf pour les femmes enceintes, les bébés et les enfants de moins de 6 ans).

Elle peut être utilisée seule ou accompagnée d’autres huiles essentielles, si vous en ressentez le besoin : Eucalyptus radié (Eucalyptus Radiata) par exemple, (si votre rhume vous empêche de profiter de la saveur de votre plat préféré !). Ajoutez 1 goutte avec l’huile essentielle de Ravintsara (au mélange cité ci-dessus).

Utilisons aussi l’huile essentielle de laurier noble (Laurus Nobilis) ou l’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) dans le message émotionnel qu’ils nous donnent pour aller au bout des décisions que nous aurons prises : quand nous procrastinons et avons du mal à nous mettre au travail (eucalpytus radié) ou pour booster notre confiance en nous et notre estime de nous pour réaliser nos projets (laurier noble). Pour cela, prendre l’une ou l’autre huile et la respirer 5 à 7 minutes 3 à 4 fois dans la journée. Il existe également des mélanges prêts à l’emploi contenant plusieurs huiles.

Réservé à l’adulte. Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes ni aux asthmatiques et épileptiques 

Les bourgeons

L’action des huiles essentielles peut être complétée par l’utilisation de bourgeons de plantes dont l’efficacité n’est plus à démontrer car ils contiennent toute l’information génétique de l’arbre qui seront bien utiles pour notre bien-être physique, énergétique ou émotionnel.

En hiver, les bourgeons de cassis, romarin et rosier sauvage sont particulièrement recommandés, seul ou en complexe de plusieurs bourgeons.

Prenez-les sur une période de 2 à 3 mois à raison de 15 gouttes avant le petit-déjeuner ou 3 fois 5 gouttes prises au cours de la journée (pour les adultes). Pour les enfants adoptez le dosage suivant : 1 goutte par année d’âge, soit pour un enfant de 6 ans : 6 gouttes avant le petit déjeuner ou 2 gouttes 3 fois par jour.

 

Ces informations ne substituent en aucun cas à un avis médical. Consultez votre médecin si nécessaire. N’arrêtez pas votre traitement sans avis médical.

 

Véronique Lepoutre (conseillère produits – Nord)